Puisse le Carême de cette Année Jubilaire être vécu plus intensément comme un temps fort pour célébrer et expérimenter la miséricorde de Dieu. Combien de pages de l’Ecriture peuvent être méditées pendant les semaines du Carême, pour redécouvrir le visage miséricordieux du Père!

Pape François,
Bulle d’indiction § 17

 

La miséricorde de Dieu est un effet de sa bonté et d’une générosité digne de lui ; si nous nous vengeons si facilement c’est que nous sommes faibles ; mais le grand Etre, grand sous tous les rapports, pardonne par une générosité infinie à ses offenses personnelles.

Chaminade, Ecrits et Paroles

 

 

La miséricorde de Dieu est bien grande. Ah! comme elle doit nous le faire aimer! Il nous pardonne quand nous revenons sincèrement à lui quelque grand crime que nous ayons commis. Ah! n’en abusons pas, car elle s’irriterait enfin et nous livrerait à sa justice. Fuyons le plus petit péché, plus que tout autres maux si grands qu’ils puissent être! Le plus petit péché est toujours un mal infini puisqu’il n’a pas fallu moins que la mort d’un Dieu pour nous en délivrer. Les satisfactions seules de l’homme n’eussent pu suffire. Quelle horreur devons-nous concevoir pour le péché!

Adèle de Trenquelléon, lettre 5