«J’ai toujours considéré Marie comme une Vivante. Vivante en l’an 30 comme en 1997. Passée de son corps de mort à son corps de gloire, mais vivante et agissante. Hier, aujourd’hui, demain. Des textes du Nouveau Testament qui parlent de la Mère de Dieu, j’ai voulu offrir une lecture renouvelée: une lecture pour notre temps, partant, il est vrai, des Pères des plus anciens. La dimension œcuménique est évidemment présente dans cet ouvrage qui évoque Marie dans chacune des confessions chrétiennes, orthodoxe, protestante et catholique, montrant que les différentes approches de son mystère sont en réalité très voisines pour l’essentiel. Dès lors, Marie apparaît comme celle autour de qui pourrait se faire l’unité des chrétiens. N’est-elle pas la Mère de l’unité».

Romancier et agrégé de l’université, Roger Bichelberger, chrétien laïc, est responsable national des Fraternités marianistes. Il préside par ailleurs l’Association des écrivains croyants d’expression française.

Roger Bichelberger est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages (romans, récits, essais et poésie) dont le Jardinier, 1990. Le vagabond de Dieu, 1989, publiés par Albin Michel.