"Retour sur image"

Nos Fondateurs nous invitent à la conformité avec Jésus Christ pour être des missionnaires, témoins de Évangile. Nous nous sommes mis en route" à la suite du Christ". Sur cette route, nous rencontrons des obstacles et nous les trouvons en nous-mêmes: notre faiblesse, nos penchants mauvais, nos incertitudes. Nos Fondateurs nous ont enseigné les moyens de les liminer: l’abandon confiant entre les mains de Dieu-Trinité et de Marie, l’humilité – vérité ou pauvreté de cœur doublé de vigilance, le recours aux lumières de l’Esprit transmises par nos frères.

C’est un combat: la confrontation entre l’Esprit de Dieu et l’esprit des ténèbres. Un combat qu’a vécu le Christ et qu’il vit en chacun d’entre nous. Un combat qui culmine dans le mystère pascal: par sa mort, le Christ crucifie le mal et le péché et nous en délivre; par sa résurrection, il donne naissance à l’homme libre. Nos Fondateurs, à la suite de saint Paul, nous invitent à suivre le Christ dans son mystère pascal: mourir avec Lui pour vivre avec Lui. C’est l’étape que nous vivons, l’épuration ou la purification. En d’autres termes, il s’agit de "prendre notre croix" à la suite du Christ pour éliminer ce qui, en nous, défigure l’image du Christ.

"Mourir avec le Christ"

Reprenons les trois obstacles intérieurs que nous avons décrits précédemment:

  • s’abandonner en toute confiance entre les mains du Père suppose le renoncement à se croire tout-puissant, à se prendre pour Dieu, à s’attribuer nos progrès, à juger les autres…

  • pauvreté et humilité de cœur supposent le renoncement à toute forme de vanité et d’orgueil, obstacles à la vérité sur nous-mêmes…

  • se laisser guider pour vaincre nos incertitudes suppose le renoncement à la prétention de tout savoir, de savoir mieux que les autres, à l’orgueil qui nous empêche de demander du secours et d’ouvrir notre cœur à un conseiller spirituel…

Ces renoncements sont de petites morts quotidiennes, notre manière de prendre notre croix pour être disciples du Christ. Crucifiant ainsi le "vieil homme", "l’homme nouveau" ressuscite avec le Christ. Loin de nous rendre moroses et tristes, ces "morts au péché" nous apportent la joie des "hommes libres", des "hommes spirituels". Libérés pour nous en remettre en toute confiance entre les mains du Père, libérés pour ouvrir notre cœur à la puissance de l’Evangile, libérés pour accueillir les conseils de nos frères, libérés pour la mission.

\* \* \*

Ce petit retour en arrière nous permet de bien orienter notre démarche que nous continuerons en abordant les obstacles qui nous viennent de l’extérieur.