De plus en plus, de nos jours, on voit dans l’Eglise une insistance sur l’importance de partager plus que jamais les charismes spirituels qui inspirent religieux et religieuses. Nos charismes ne sont pas une possession seulement pour nous-mêmes, mais une richesse à partager pour le bien de tous.  C’est un thème spécialement favorisé par notre Pape François.

 

Nous sommes invités plus que jamais à travailler ensemble – religieux, religieuses, consacrées et laïcs – pour répondre aux besoins spirituels, sociaux et matériels de notre temps.  Plus que jamais, nous sommes conscients que nos charismes sont au service de l’Eglise en tant que telle et qu’ils doivent être partagés entre tous.

 

Cette conscience correspond très clairement à l’expérience de nos origines marianistes.  Le bienheueux Chaminade, la vénérable Adèle de Trenquelléon et leurs collaborateurs/collaboratrices voulaient renouveler l’Eglise de leur temps en travaillant ensemble et en formant des mouvements qui inviteraient la participation active de tout le monde.

Vie consacrée marianiste et famille charismatique 3

Pendant le Symposium, du 19 au 21 avril 2017, les participants, les différents membres de la Famille marianiste, ont réfléchi pour voir comment développer la tradition de cette famille aujourd’hui.  Ils ont étudié les façons d’enrichir les efforts missionnaires dans les œuvres marianistes, dans tous les pays, dans la formation et dans l’animation de l’apostolat, pour enrichir leur fidélité à la vision des fondateurs Guillaume-Joseph et Adèle.