La Famille marianiste, plus particulièrement les religieuses, comptera une nouvelles bienheureuse, Adèle de Trenquelléon. Voici ce que Radio Vatican a publié le 4 mai 2017.

 

(Radio Vatican 04.05.2017) L’Église comptera bientôt cinq nouveaux bienheureux, dont un martyr, et sept nouveaux vénérables. Le Pape François a autorisé ce jeudi 4 mai 2017 la Congrégation pour la Cause des Saints à promulguer plusieurs décrets, après avoir reçu son préfet le cardinal Angelo Amato. Ils concernent notamment la religieuse française Marie de la Conception, fondatrice des sœurs marianistes, et le père de famille malgache Lucien Botovasoa.

 

Un des décrets reconnaît notamment un miracle attribué à l’intercession de Marie de la Conception (au siècle Adelaïde de Batz de Trenquelléon), fondatrice des sœurs marianistes, ouvrant la voie à sa béatification. Née en 1789 dans une famille française noble, elle part en 1797 en exil avec sa mère et son frère suite à la révolution. En 1801, c’est lors de sa première communion en Espagne, sur le chemin du retour vers la France, que naît en elle le désir de devenir carmélite. Après avoir mise en place une «petite société» de femmes, chargée de soutenir la Congrégation fondée par le Père Chaminade à Bordeaux, Adelaide de Batz de Trenquelléon décide d’aller plus loin et crée le 25 mai 1816 l’Institut des Filles de Marie (sœurs marianistes) à Agen. Elle meurt le 10 janvier 1828. Aujourd’hui les sœurs marianistes sont des religieuses apostoliques présentes dans 14 pays du monde. «La Congrégation est ouverte, en principe, à toutes les formes d’apostolat mais elle privilégie celles qui permettent de « multiplier les chrétiens », d’éveiller à la foi, de former des communautés chrétiennes et des apôtres, et qui s’adressent plus particulièrement aux jeunes et aux pauvres.»