Tu regarderas, la nuit, les étoiles. C’est trop petit chez moi pour que je te montre où se trouve la mienne. C’est mieux comme ça. Mon étoile, ça sera pour toi une des étoiles. Alors, toutes les étoiles, tu aimeras les regarder… Elles seront toutes tes amies.

 

Et puis je vais te faire un cadeau… Il rit encore.

Les gens ont des étoiles qui ne sont pas les mêmes. Pour les uns, qui voyagent, les étoiles sont des guides. Pour d’autres elles ne sont rien que de petites lumières. Pour d’autres, qui sont savants, elles sont des problèmes. Pour mon businessman elles étaient de l’or. Mais toutes ces étoiles-là se taisent. Toi, tu auras des étoiles comme personne n’en a…

Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire.

 

Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince

 

Même si Antoine de Saint-Exupéry, qui a étudié chez les Marianistes à Fribourg préférait la pédagogie marianistes à celle des jésuites, les étoiles lient l’aviateur disparu il y a 75 ans le 31 juillet et le saint fondateur des jésuites fêté le même jour. Le premier y voit un feu d’artifice joyeux et rempli d’une vie particulière, pour le second « sa plus grande consolation était de regarder les étoiles, ce qu’il faisait fréquemment et pendant longtemps, parce qu’il sentait alors en lui un très vif élan pour servir notre Seigneur » (Ignace de Loyola, Le récit du pèlerin, La conversion). Les deux y perçoivent le symbole d’une présence qui dépasse les explications sur la complexité ou l’esthétique.

 

Et bien sûr, à Sion dans La chapelle des Marianistes, dans ses vitraux, Marie est représentée par la Stella Maris, l’étoile de la mer, chantée par les hymnes des croyants dont elle est la mère. Chère aussi à saint Ignace de Loyola, qui ne manquait jamais de lui demander de l’accompagner, par l’Esprit, à la rencontre du Fils vers le Père.

 

Christoph von Siebenthal, pour le 31 juillet 2019

Saint Ignace contemple les étoiles
Saint Ignace trouve consolation dans la contemplation des étoiles. Peinture de La chapelle Saint-Ignace du collège Saint-Michel à Fribourg.

 

A ce propos voir le livre Saint-Ignace, Une vie en vingt tableaux, Collège Saint-Michel, Fribourg Suisse, ISBN 978-3-7245-2032-0

 

Stella Maris
Stella Maris, vitrail de La chapelle des Marianistes à Sion