Ils étaient une trentaine, laïcs et religieux marianistes, à se retrouver samedi 13 octobre à la maison Chaminade à Sion pour une rencontre avec le supérieur général de la Société de Marie, le père André Fétis, et ses assistants pour la vie religieuse, le père Pablo Rambaud, et pour les questions économiques, frère Michael McAward. Un échange informel dans une ambiance fraternelle pour prendre conscience que le charisme marianiste ne se déploie que lorsqu’il est vécu en famille.

 

Après un tour de table qui a permis à chacun de se présenter et d’évoquer son lien avec la Famille marianiste, le père Fétis a relevé: «C’est nous qui sommes accueillis par vous. Nous sommes ici pour apprendre les uns des autres et poursuivre ensemble le chemin en Famille marianiste dans le dialogue, la complémentarité et la collaboration». Il a relayé quelques impulsions du chapitre général des religieux marianistes qui s’est déroulé du 8 au 29 juillet dans les bâtiments de l’administration générale à Rome sur le thème «Un homme qui ne meure pas. En mission avec la Famille marianiste». Et posé les questions formulées par les religieux à l’issue de l’assemblée: «Quelle est notre place dans le monde pour témoigner en tant que Famille marianiste? Quelle est notre spécificité?».

 

 

Une mission commune

Frère Michael McAward a ensuite présenté trois documents en lien avec le chapitre général: une lettre du pape François aux capitulants, un message des membres du chapitre général aux membres de la Famille marianiste, à tous ceux qui prennent part à la mission de la Société de Marie et le message du chapitre général aux jeunes. La lettre de François énonce trois caractéristiques du charisme marianiste: la dimension ecclésiale de la Famille marianiste, «une petite Eglise qui a une place dans l’Eglise et une mission pour l’Eglise»; la disponibilité – «Votre vie est une vie pour les autres, à leur service» – et l’expertise dans le domaine de l’éducation; une spiritualité mariale qui donne le Christ au monde comme Marie. Le message à tous ceux qui prennent part à la mission de la Société de Marie les invite à la mission commune. Le message aux jeunes les encourage à répondre à leur vocation avec le Christ. Pour les rejoindre, le chapitre général a aussi suggéré de réaliser une vidéo.

 

Le père Pablo a donné un écho de la 7eréunion internationale des Communautés du laïcat marianiste (CLM) qui s’est déroulée 12 au 18 août à Séoul, en Corée du Sud, sur le thème «Cheminer main dans la main. Le rôle des CLM dans la Famille marianiste». Les participants ont souligné l’importance pour les laïcs d’être fidèles à leur vocation en étant en Famille marianiste. Il a présenté les quatre objectifs pour les quatre années à venir: la formation des jeunes et la formation permanente au sein des CLM; le sens de l’appartenance en lien avec les finances; comment présenter la vocation marianiste aux jeunes; la mission comme service des plus pauvres.

 

Rencontre avec le supérieur général et ses assistants 1
Après la rencontre et la célébration de l’Eucharistie, un repas en commun

 

 

Toutes les vocations

Comment, en Suisse, mettre en œuvre la «révolution copernicienne», la collaboration à part égale entre laïcs et religieux dans une même famille, évoquée en ouverture par le Père Fétis? Les participants se sont interrogés. En travaillant plus étroitement ensemble, convaincus que «pour être transmis, le charisme marianiste a besoin de toutes les vocations». Que le nombre des religieux diminue ne doit pas nous désoler, au contraire: cela incitera les laïcs à prendre leur place dans l’Eglise. Les religieux seront de plus en plus amenés, en témoins, à les former et les inspirer. Car, le pape François en est convaincu, l’Esprit suscite de nouvelles manières de vivre en Eglise.

 

La messe, présidée par le père Fétis à la chapelle, a permis de confier au Seigneur le présent et l’avenir de la Famille marianiste de Suisse. Elle était suivie d’un repas qui a nourri la convivialité.

 

Geneviève de Simone-Cornet

Rencontre avec le supérieur général et ses assistants
Rencontre avec les laïcs

 

Rencontre avec le supérieur général et ses assistants 2
Célébration de l’Eucharistie

 

 

Rencontre avec le supérieur général et ses assistants 3
C’est aussi l’occasion de fraterniser avec le supérieur général